Archives expositions personnelles France

Archives expositions personnelles (A)

Communiqué de presse


Du 2 avril au 10 juin, la Fondation Royaumont invite le couple d’artistes plasticiens Jennifer Allora & Guillermo Calzadilla à intervenir sur le site de l’abbaye dans le contexte exceptionnel des rénovations en cours du monument.


A l'occasion de la réouverture de l'abbaye à tous les visiteurs, Split the Lark présente une sélection d’œuvres audio-visuelles choisies par les artistes, ainsi qu’une nouvelle œuvre réalisée spécialement pour l’occasion. En prenant pour point de départ un poème d’Emily Dickinson faisant référence à l’alouette mélodieuse, l’exposition se concentre sur les notions de fragment et de reconstitution propres au contexte de la restauration. Allora & Calzadilla examinent ainsi le rapport de l’homme à la nature et à son histoire par le biais de la musique comme élément conciliateur.














































Dossiers  

 







Récents  





































































Résultats de la recherche        Supprimer  Déplacer  Spam    Plus         




















































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































 



Recherche

  































































































Gilles Aillaud  

Important







Marika Prévosto   


À

sandie hatem

 

  


 jul 1 à 2h10 PM  







Gilles Aillaud, Le silence sans heurt du présent





En coproduction avec les Musées des beaux-arts de Rennes et de Saint-Rémy de Provence, cette rétrospective parrainée par la Fondation d’Entreprise Michelin est la première grande exposition consacrée à l’artiste depuis 10 ans. Une cinquantaine de tableaux provenant de grandes collections publiques et privées seront exposés au FRAC Auvergne.



























































.
















 







A travers l’installation Split the Lark (2016) les artistes traduisent de manière expérimentale le poème d’Emily Dickinson (Split the Lark—and you’ll find the Music—, 1864), en utilisant une typographie spéciale composée du ‘slash’ (/). Ce signe peut être utilisé comme ponctuation, mais également comme signal d’improvisation dans une partition musicale. Ici, les ‘slash’ et ‘backslash’ remplacent le corps de chaque lettre afin de réduire les mots à des gestes et à des « percussions ». En divisant le rythme et le sens des mots, l’organisation des signes évoque le démembrement de l’alouette de Dickinson, et fait écho au message du poème.


En poursuivant dans la même lignée - c’est à dire des notions de fragmentation et d’irrévocable -, la vidéo Apotomē (2013) emprunte son titre au mot grec archaïque utilisé pour décrire l’intervalle musical découvert par Pythagore qui se traduit par « ce qui est divisé ». Le chanteur Tim Storms, réputé pour avoir la voix la plus grave au monde, y entonne une version « subsonique » d’un concert donné en 1798 pour deux éléphants en captivité amenés à Paris comme trophées de guerre napoléonienne.


L’œuvre Raptor’s Rapture (2012) pose également la question des liens et des transmissions entre monde humain et monde animal, entre vivant et mort, par le vecteur musique.


Interludes (2014) est une œuvre sonore qui prend possession des lieux à travers le moyen éphémère et éthéré de souffle. Composé des sons respiratoires de chanteurs – sons habituellement supprimés du résultat final des enregistrements - Interludes restaure ces brèves performances dans une séquence audio faisant référence à la composition originale de la musique. Le souffle des chanteurs résonne ici dans l’espace cistercien en faisant vibrer l’air qui se déplace en permanence à travers nos propres poumons.


Projet artistique coordonné par Laurène Maréchal, l’exposition a été réalisée grâce au soutien généreux de la galerie Chantal Crousel.


Les artistes

Jennifer Allora (née en 1974, Philadelphie) et Guillermo Calzadilla (né en 1971, La Havane) collaborent depuis 1995. A travers une approche basée sur la recherche, leur travail explore les intersections entre histoire, culture matérielle et politique à travers une variété de médiums tels que performance, sculpture, son, vidéo et photographie.







Jennifer Allora & Guillermo Calzadilla, extrait du film Raptor's rapture (2012), vidéo haute définition. Courtesy des artistes et Galerie Chantal Crousel, Paris

Jennifer Allora & Guillermo Calzadilla, extrait du film Raptor's rapture (2012), vidéo haute définition. Courtesy des artistes et Galerie Chantal Crousel, Paris


  Jennifer Allora & Guillermo Calzadilla, Split the Lark
  Abbaye de Royaumont

  02.04 - 10.06.2016

Exposition du 2 avril au 10 juin 2016. Abbaye de Royaumont - 95270 Asnières-sur-Oise. Tél.: +33 (0)1 30 35 39 00.



 






Jennifer Allora & Guillermo Calzadilla, Split the Lark

© ArtCatalyse / Marika Prévosto 2016. Tous droits réservés