Archives expositions personnelles France

  Pierre-Alex., Traversées engagées
  Galerie W, Paris

  04.06 - 04.07.2014

Communiqué de presse


INDE| MEXIQUE|TURQUIE|INDONESIE|CUBA|THAÏLANDE|CHILI|CAMBODGE|GUATEMALA|ARGENTINE|LAOS|…

Depuis 20 ans qu’il a eu 20 ans, Pierre-Alex., explorateur et artiste, part des mois durant dans les pays les plus reculés du monde, pays bruts, durs, où l’authenticité et une convivialité forte sont (encore) présentes.


« Dans mes voyages, je me laisse guider par mes rencontres, cette proximité va me permettre de mieux comprendre le mode de vie et aussi le fonctionnement d’un pays. En observant le monde dans lequel nous vivons, les idées se bousculent et je réalise à quel point chaque civilisation est une tentative, une expérimentation de vie, avec toutes ses contradictions et ses limites. » Pierre-Alex.









































.
















 







Exposition du 4 juin au 4 juillet  2014. Galerie W, 44 rue Lepic - 75018 Paris. Tél.: +33 (0)1 42 54 80 24. Ouverture tous les jours de 10h30 à 20h.


Pierre-Alex., Traversées engagées, Galerie W, Paris

© ArtCatalyse / Marika Prévosto 2014. Tous droits réservés

Il s’agit de longues expéditions dans une nature sauvage, la traversée de petits villages où l’échange avec l’homme, l’être humain, celui qui vit ailleurs et autrement, fait sens. Pierre-Alex. Restitue dans ses œuvres les ambiances, les impressions ressenties, au cours de ses voyages. C’est un témoignage.


Tôles, palissades, bouts de bois, fils de fer, gravure, acrylique, collages, crayonnage, dripping… dans une multitude de propositions plastiques, l’artiste associe un travail rigoureux à des techniques très libres. On est là paradoxalement dans une démarche abstraite très ponctuelle.

« Je suis un voyageur, il y a énormément de sujets qui me touchent, j’en fais des photographies. Ces photographies je les transpose sur mes toiles. Je travaille mes tableaux comme une composition, un ensemble hétérogène de matières inspirées de ces différentes atmosphères, brutes, rudes : le rafistolage de la vie. J’aime cette notion de contrainte, ne pas savoir, trouver là-bas, sur place, de quoi seront faites mes œuvres. »

Archives expositions personnelles (A)